Acheter ma place
Les Cinéastes MJC Prevert Radio Alpa

Tutti al cinema !

Festival du film italien

Festival
Du 14 au 20 février 2018

6,90 €

En partenariat avec l'association Dante Alighieri

Description de l'évènement

A l’affiche de cette troisième édition, sept films, dont un classique : Les Monstres ( I Mostri), de Dino Risi, un véritable « Maestro » de la comédie italienne.

Nous pourrons également apprécier certaines productions récentes, qui confirment la vitalité et l’ouverture du cinéma transalpin. Certains films explorent les tensions propres à l’adolescence : Manuel, de Dario Albertini, s’interroge sur les limites de la liberté des 18 ans. Bernardo Bertolucci relit le récit de l’écrivain Niccolò Ammaniti, Io e Te, pour en tirer une adaptation touchante et sauvage à la fois, portée par le jeu de Tea Falco et par une bande son envoutante, tandis que Cuori Puri de Roberto De Paolis situe dans la banlieue romaine l’histoire d’amour riche en contrastes entre la jeune Agnese et le beau Stefano.

Des portraits de femmes sont également à l’honneur de ce festival : Fortunata de Sergio Castellitto, et L’Intrusa de Leonardo Di Costanzo, avec lequel un débat en visioconférence est prévu.

Enfin, le regard de Gianfranco Rosi, se pose sur une certaine Amérique d’aujourd’hui par le documentaire Below sea level.

LES MONSTRES – Dino Risi – Comédie – 2009 – 1h55
Dix-neuf sketches, souvent féroces, sur les petites bassesses de tous les jours interprétés avec vigueur par Vittorio Gassman et Hugo Tognazzi.

IL FIGLIO (MANUEL) – Dario Albertini – Drame – 2018 – 1h37
Manuel vient d’avoir 18 ans. Il est temps pour lui de quitter le foyer pour jeunes dans lequel il a vécu ces dernières années, depuis l’incarcération de sa mère. Mais la liberté retrouvée a un goût amer. Errant dans les rues de son quartier en banlieue de Rome, Manuel tente devenir un adulte responsable. Pour que sa mère obtienne l’assignation à résidence, il doit prouver aux autorités qu’il peut veiller sur sa elle. Manuel pourra-t-il aider sa mère à retrouver sa liberté sans perdre la sienne ?

IO E TE – Bernardo Bertolucci – Drame – 2013 – 1h37
Lorenzo, 14 ans, est un jeune homme excentrique qui vit des relations difficiles tant avec ses parents qu’avec ses camarades. Il décide de prendre un peu de recul en se cachant dans la cave inutilisée de son immeuble. Sans que personne ne s’en doute, Lorenzo le futé prévoit de sécher le voyage scolaire au ski afin de s’isoler. Pendant une semaine entière, il va éviter la pression et les conflits et vivre comme un adolescent « normal ». Il prévoit de vivre dans l’isolement total, accompagné de sa musique préférée, de livres et de son élevage de fourmis, parfaite alternative à la télévision.
Une visite de sa demi-soeur ainée, Olivia, va bouleverser ses plans. Partie depuis des années, elle fait irruption dans la cave à la recherche de vieilles affaires. Ses 25 printemps, sa beauté, ses problèmes et son état instable vont empêcher Lorenzo d’échapper complètement à la réalité. Leur cohabitation forcée dans la cave exigüe va non seulement les mener à la confrontation, faire ressortir de vieux conflits mais aussi développer entre eux de l’affection et une certaine intimité. Ces quelques jours et nuits avec Olivia vont pousser Lorenzo à envisager le monde avec un nouveau regard.

BELOW SEA LEVEL – Gianfranco Rosi – Documentaire – 2016 – 1h50
À 300 kilomètres au sud-est de Los Angeles et 35 mètres sous le niveau de la mer, un groupe de marginaux vit au milieu du désert. Il ne s’agit pas d’une communauté de hippies, seulement de gens qui ont tourné le dos à la société autant qu’ils en ont été exclus.

FORTUNATA – Sergio Castellitto – Comédie dramatique – 2018 – 1h43
Fortunata a une vie tourmentée, une fille de huit ans et un mariage raté derrière elle. Elle est coiffeuse à domicile, vit en banlieue, traverse la ville, entre dans les appartements bourgeois et colore les cheveux des femmes. Fortunata se bat tous les jours avec une détermination farouche pour réaliser son rêve : ouvrir un salon de coiffure et prendre en main son destin, conquérir son indépendance et son droit au bonheur. Fortunata sait que pour aller au bout de ses rêves, il faut de la persévérance : elle a pensé à tout, elle est prête à tout, mais elle n’a pas pris en compte la variable de l’amour, la seule force perturbatrice capable de faire vaciller toutes ses certitudes. Aussi parce que, pour la première fois peut-être, quelqu’un la regarde telle qu’elle est et l’aime vraiment.

CUORI PURI – Roberto De Paolis – Drame, Romance – 2018 – 1h55
Agnese et Stefano vivent à Rome dans deux mondes que tout oppose. Elle, 18 ans, est couvée par une mère croyante qui lui demande de faire vœu de chasteté jusqu’au mariage.  Lui, 25 ans, a grandi entre trafics et vols occasionnels, et veut s’affranchir de son milieu en acceptant un travail de vigile. Quand ils se rencontrent, se dessine l’espoir d’une nouvelle vie…

L’INTRUSA – Leonardo Di Costanzo – Drame – 2017 – 1h35
Naples. Aujourd’hui. Giovanna, travailleuse sociale combative de 60 ans, fait face à une criminalité omniprésente. Elle gère un centre qui s’occupe d’enfants défavorisés et offre ainsi une alternative à la domination mafieuse de la ville. Un jour, l’épouse d’un criminel impitoyable de la Camorra, la jeune Maria, en fuite avec ses deux enfants, se réfugie dans ce centre. Lorsqu’elle lui demande sa protection, Giovanna se retrouve confrontée, telle une Antigone moderne, à un dilemme moral qui menace de détruire son travail et sa vie.