Acheter ma place
Les Cinéastes MJC Prevert Radio Alpa

RÉTROSPECTIVE AGNÈS VARDA

Rétrospective
Du 15 août au 1er octobre

Description de l'évènement

Pionnière du cinéma et de la photographie, avant gardiste de la Nouvelle Vague, artiste engagée, féministe, plasticienne, …  La grande Agnès Varda nous a quitté cette année, laissant derrière elle une filmographie engagée et toujours d’actualité.

Elle fut une des premières à s’intéresser aux sans domiciles fixes, au Street Art, au gaspillage et à l’avortement. Avec audace, elle a toujours su anticiper les courants de pensée. C’est aussi une réalisatrice qui travaille et joue avec toutes les formes de cinéma : courts et longs métrages, fictions et documentaires, noir et blanc et couleurs, argentique et numérique… Toujours dans une recherche plastique, dans un souci d’invention formelle.

Nous vous proposons de (re)découvrir 7 de ses œuvres sur grand écran, l’occasion de rendre un hommage mérité à cette grande réalisatrice qui n’a pas fini de nous faire rêver et réfléchir.

CLEO DE 5 A 7 / Drame / 1962 / 1h30
Cléo, belle et chanteuse, attend les résultats d’une analyse médicale. De la superstition à la peur, de la rue de Rivoli au Café de Dôme, de la coquetterie à l’angoisse, de chez elle au Parc Montsouris, Cléo vit quatre-vingt-dix minutes particulières

Jeudi 15 août à 20h00 – Dimanche 18 août à 18h15 – Mardi 20 août à 13h30

L’UNE CHANTE, L’AUTRE PAS / Comédie dramatique / 1977 / 2h
Deux jeunes femmes vivent à Paris en 1962. Pauline, étudiante, rêve de quitter sa famille pour devenir chanteuse. Suzanne  s’occupe de ses deux enfants et fait face au drame du suicide de leur père. La vie les sépare ; chacune vit son combat de femme.

Jeudi 22 Août à 20h00 – Dimanche 25 août à 18h00 – Mar. 27 août à 13h30

SANS TOIT NI LOI / Drame / 1985 / 1h45
Une jeune fille errante est trouvée morte de froid : c’est un fait d’hiver. Etait-ce une mort naturelle ? C’est une question de gendarme ou de sociologue. Que pouvait-on savoir d’elle et comment ont réagi ceux qui ont croisé sa route ? C’est le sujet du film.

Jeudi 29 août à 20h00 – Dimanche 1 septembre à 18h00 – Mardi 3 septembre à 13h30

LES GLANEURS ET LA GLANEUSE / Documentaire / 1999 / 1h20
Un peu partout en France, Agnès a rencontré des glaneurs et glaneuses, récupereurs, ramasseurs et trouvailleurs. Leur univers est surprenant. On est loin des glaneuses d’autrefois qui ramassaient les épis de blé après la moisson.

Jeudi 5 septembre à 20h00 – Dimanche 8 septembre à 18h30 – Mardi 10 septembre à 13h30

LES PLAGES D’AGNÈS / Documentaire / 2008 / 1h50
En revenant sur les plages qui ont marqué sa vie, Varda invente une forme d’autodocumentaire. Agnès se met en scène au milieu d’extraits de ses films, d’images et de reportages. Elle nous fait partager avec humour et émotion ses débuts de photographe puis de cinéaste novatrice dans les années cinquante.

Jeudi 12 septembre à 20h00 – Dimanche 15 septembre à 18h00 – Mardi 17 septembre à 13h30

VISAGES, VILLAGES / Documentaire / 2017 / 1h34
Agnès Varda et JR ont des points communs : passion et questionnement sur les images en général et plus précisément sur les lieux et les dispositifs pour les montrer, les partager, les exposer. Agnès a choisi le cinéma. JR a choisi la photographie.

Jeudi 19 septembre à 20h00 – Dimanche 22 septembre à 18h15 – Mardi 24 septembre à 13h30

VARDA PAR AGNÈS / Documentaire / 2019 / 1h56
Agnès Varda prend place sur une scène de théâtre. Dans ce film, elle offre un aperçu de son œuvre en utilisant des extraits de son travail pour illustrer ses visions et ses idées artistiques. Que ce soit devant ou derrière la caméra, Agnès Varda est une narratrice visuelle qui, avec quelques-uns de ses compagnons de voyage, nous emmène dans un voyage dans son monde d’images peu orthodoxes. Un touchant autoportrait qu’elle avait conçu comme un au revoir.

Jeudi 26 septembre à 20h00 – Dimanche 22 septembre à 18h00 – Mardi 1er octobre à 13h30